Pyramidion, à la pointe du granit du Sidobre à l'Egypte

Neuf

Librairie de la pierre

Graveur, sculpteur, peintre, poète... Jacques Bourges est un artiste complet. Ajoutons lui la qualité d’écrivain puisqu’il vient de signer un ouvrage mémoriel sur sa carrière, sur sa vie tout court, passée au cœur du Sidobre granitique. Le Pyramidion, titre de son livre, est la pointe de l’obélisque égyptien “la plus pure expression du granit”, selon Jacques Bourges. Dans cette biographie, la référence à l’Egypte est incessante car “incontournable dès qu’on traite du granit et de son art”. Il donne évidemment sa version de la construction des pyramides. Nous suivons ainsi le parcours de Jacques Bourges au gré de ses œuvres : le portrait du Général de Gaulle lançant l’appel du 18 juin, pour commencer, les décors des murs de l’Eglise de Lacrouzette en points reliefs, la sculpture de La Main dans le parc de Vialavert, ou de l’Homme de Granit qui signe toujours l’entrée de Lacrouzette. Dessins, photos, tableaux peints, poèmes, rythment la lecture de cet ouvrage qui, après quelques détours éthymologiques ou mythologiques, nous ramène toujours à la réalité des métiers du granit et à leurs évolutions techniques. Les aller-retours sont ainsi incessants entre le Sidobre et l’Egypte, entre hier et aujourd’hui, dès lors que Jacques Bourges aborde l’extraction en carrière, la taille, la sculpture, la calligraphie ou encore la gravure lapidaire... “une anthologie des activités liées au granit, dans le Sidobre et au-delà” écrit Robert Pistre dans sa préface. L’histoire serait-elle un éternel recommencement ? C’est un peu le thème de ce 1000ème numéro de Pierre Actual et également du livre de Jacques Bourges. Lorsqu’il pense avoir inventé le point relief en 1991, il rappelle aussitôt que “depuis vingt millénaires, le quadrillage de la coiffure de la petite tête d’ivoire de la Dame de Brassempouy serait mon procédé du Point Relief, et la stylisation de sa face, celle de mes sculptures à l’accent occitan.” Dans sa préface Robert Pistre rappelle que “si on veut comprendre l’art, il faut lire Baudelaire”. Nous pouvons dire aujourd’hui qu si on veut comprendre les arts du granit, il faut lire Bourges...

27,01 €

Nouveau Pyramidion, à la pointe du granit du Sidobre à l'Egypte Agrandir l'image