editorial

977

Pierre Actual n°977 12/2018

le SNROC a enfilé avec succès son gilet jaune...

Le Gouvernement avait décidé d’interdire au 1er janvier 2019, le Gazole Non Routier (GNR), carburant utilisé par tous les engins de chantier et de carrière.

Face à cette mesure mortifère pour les exploitants français de carrière de pierre naturelle, qui auraient vu leurs coûts de production augmenter mécaniquement de manière très sensible, le SNROC avait alerté les pouvoirs publics et la presse pour expliquer les spécificités de la filière et les risques générés par cette mesure, pour la pérennité des entreprises.

Deux arguments massues : la plus grande difficulté encore pour les producteurs français à rester compétitifs face aux matériaux d’importation, et donc une fausse bonne idée en matière environnementale, puisque les matériaux parcourant des milliers de kilomètres en bateau ou en camion, auraient trouvé grâce à cette décision, un avantage concurrentiel supplémentaire.

“Les prix des matériaux et produits importés sont déjà inférieurs d’au moins 10 à 15 % par rapport aux produits nationaux. L’interdiction du GNR pour nos engins va entraîner une augmentation de nos coûts de production de l’ordre de 4 à 8 % qui va immédiatement peser sur nos charges, faire disparaître des marges déjà extrêmement faibles, et placer nos entreprises directement dans le rouge. Elle va surtout accroître de 50 % l’avantage coût des produits importés et grever d’autant notre compétitivité future”.

Courriers, rendez-vous au Ministère... Sylvain Laval, le Président du SNROC, et Jacques Benharrous son Secrétaire général, ainsi que des professionnels en Régions, n’ont pas ménagé leur peine dès l’annonce de la mesure. Dans leur sillage, d’autres professionnels ont réagi, la presse nationale et locale également.

Si, bien sûr, d’autres mobilisations, notamment celles des organisations professionnelles et des entreprises de T.P., ont influencé le Gouvernement, le maintien du GNR annoncé par le Premier Ministre début décembre est un grand soulagement pour les carriers de roches ornementales...

Qui doutait de la nécessité de se fédérer et de l’efficacité du travail du SNROC ?

0,00 €

Agrandir l'image