éditorial

975

Pierre Actual n°975 10/2018

traversez la rue, les pierreux vous attendent !

Le récent salon Marmo+Mac à Vérone nous a permis, entre autres, de rencontrer de nombreux professionnels français, de toutes les Régions, de les tous les métiers. Et si nous devions retenir un point commun à pratiquement toutes nos discussions, c’est le besoin urgent de main d’œuvre exprimé, et la très grande difficulté à la recruter.

Ce n’est pas nouveau, mais le discours a évolué car si, auparavant, c’étaient plutôt des professionnels qualifiés qui étaient recherchés, aujourd’hui, ce sont le plus souvent “simplement” des personnes “courageuses” que les entreprises sont prêtes à accueillir et à former.

Le constat est assez frustrant alors que le marché est redevenu dynamique pour beaucoup, et que certains avouent même être obligés de stopper toute action commerciale, par impossibilité ensuite de fabriquer dans des délais acceptables.

Le problème semble insoluble et pour quelques années encore, car les centres de formation aux métiers de la pierre ne croulent pas sous les effectifs, loin s’en faut. Sans oublier que, parfois, la différence entre un salaire, même d’un bon niveau, et une allocation, est insuffisante pour pousser à la reprise d’emploi.

On mesure surtout dans cette pénurie, le discrédit qui a été porté sur les métiers manuels pendant des décennies au niveau de l’orientation des jeunes, et la mauvaise image qui a été renvoyée au grand public. Ce n’est pas un scoop, mais l’heure de payer l’addition sonne de plus en plus fort.

Certes, les entreprises ont toujours la possibilité de mécaniser et d’automatiser encore plus leurs process, ce que certains ont choisi de faire, mais elles préfèreraient de loin voir des jeunes - ou même des moins jeunes - répondre à l’invitation du Président et ­traverser la rue.

Si vous en connaissez, qu’ils n’hésitent pas, ils seront bien accueillis.

0,00 € TTC

Agrandir l'image