editorial

288

n°288 juillet/août 2018

Sans Olivier, la vie continue...

Après 26 ans de bons et loyaux services à Funéraire Magazine, Olivier Géhin a décidé de retourner à ses premières amours, comme il vous l’a expliqué dans notre précédent numéro.

Evidemment, il occupait une place essentielle dans notre organisation éditoriale, et nous devons aujourd’hui pallier cette absence.

D’abord, et pour répondre au doute que certains ont émis, nous avons décidé de poursuivre l’édition de Funéraire Magazine. Globalement sa forme ne changera pas et nous essayerons toujours de coller au plus près de vos préoccupations.

Nous chercherons aussi à attacher plus de collaborations extérieures à notre rédaction. La vôtre peut-être, car si un thème professionnel vous inspire, n’hésitez pas à nous solliciter, nos colonnes vous seront plus généreusement ouvertes.

Déjà, dans ce numéro, vous lirez la première contribution de Valentin Bodenghien, architecte en exercice, féru d’architecture funéraire, mais aussi d’anthropologie, d’histoire, de théologie, de rites humains et des rapports à la spiritualité. Il nous apportera très régulièrement, et sur différents sujets, son œil d’architecte et de passionné. Son premier travail, qui se poursuivra dans plusieurs numéros successifs, concerne l’évolution de l’architecture des crématoriums.

La présentation et le commentaire de la législation funéraire, et de manière plus générale, l’approche des problématiques juridiques du métier, ont toujours occupé une place importante dans les pages de Funéraire Magazine.

Dans ce domaine, nous nous sommes également attachés la collaboration de Barbara Charbonnier-Vigneux. Maître en Droit, spécialisée en Droit Funéraire (DUDF), consultante et formatrice, elle répondra, à travers nos colonnes, aux questions que vous nous soumettez régulièrement, et nous donnera aussi des éclairages sur différents sujets qui concernent le funéraire, son actualité et son environnement juridique.

C’est dans cette nouvelle organisation que nous poursuivrons donc la grande aventure de Funéraire Magazine.  Les mois, et les trois numéros après celui-ci, qui nous séparent de la fin de l’année nous servirons de période test sur la validité de cette nouvelle formule. Nous en tirerons alors un premier bilan, pour poursuivre dans les mêmes conditions, ou affiner notre offre. N’hésitez donc pas à nous faire vos commentaires...

En attendant, nous aurons le plaisir d’échanger avec vous sur tous ces sujets et encore merci de votre fidélité à Funéraire Magazine, c’est surtout de cela dont nous avons besoin.

0,00 € TTC

Nouveau Agrandir l'image

Contacter la rédaction au téléphone 04 72 24 89 33 et par mail à info@pierreactual.com