CPFM : assurer la continuité des services funéraires pendant l’épidémie de Covid-19

Les professionnels du funéraire mesurent l’importance d’assurer la «mission de service public» qui est la leur pendant la période d’épidémie de Covid-19. 

La CPFM, principale organisation professionnelle du secteur, et ses adhérents sont fortement mobilisés : 

- Pour assurer la continuité des services funéraires pendant l’épidémie, 

- Pour servir les familles et l’entourage, dans le plein respect des consignes sanitaires, 

- Pour protéger leurs salariés de contaminations lors d’opérations funéraires. 

Les questions posées sur les sujets funéraires lors de l’intervention du Premier ministre sur France 2 le 17 mars et les réactions qu’elles ont suscitées témoignent de l’importance de cette question pour les Français. 

Informations clés : 

A ce jour, il n’y a pas de surmortalité liée à l’épidémie de Covid-19 mais les prévisions, basées sur les observations en Italie nous conduisent à anticiper très tôt. 

- 600 000 décès ont lieu chaque année en France, dont 70% à l’hôpital. 

- Les cas de décès liés au Covid-19 au sein de l’hôpital sont pris en charge selon un protocole précis établi par le ministère de la Santé. 

L’épidémie de Covid-19 a des conséquences sur la préparation et le déroulement des obsèques : distanciation sociale, interdiction de déplacements, mise en bière et fermeture du cercueil sans délai, fermeture de certaines administrations et cimetières au public, interdiction des rassemblements, etc. 

- Les familles ont du mal, dans de telles situations, à comprendre ces restrictions. 

- Les professionnels du funéraire jouent un rôle de conseil et d’accompagnement pour respecter les consignes et proposer des alternatives le cas échéant. 

La capacité des professionnels du funéraire à assurer la continuité de leur mission de service public repose essentiellement sur les 23.000 salariés du secteur, mobilisables 24h/24 et 7j/7 quand survient un décès. 

- Les opérateurs mettent tout en oeuvre pour diminuer les risques de contagion pour protéger leurs salariés car beaucoup de corps peuvent être porteurs asymptomatiques du virus, et que ces salariés sont amenés à manipuler des corps contagieux. 

- Les difficultés d’accès aux masques de protection fait peser, à cet égard, une menace réelle sur la continuité de service en cas de contamination des professionnels. 

La CPFM invite les rédactions qui souhaitent traiter ces questions à prendre attache avec elle. 


Contacter la rédaction au téléphone 04 72 24 89 33 et par mail à info@pierreactual.com