Coronavirus : Udife alerte les Pouvoirs Publics

La grande presse s'est déjà emparée du sujet, c'est aujourd'hui Pierre Buil et Philippe Martineau dirigeants d'Udife, qui réunit les entreprises de pompes funèbres et de marbrerie des enseignes Le Choix Funéraire, Eco Plus Funéraire et Tradition, qui alertent les Pouvoirs Publics sur le manque d'équipements de protection à disposition des personnels des entreprises de pompes funèbres :

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Ministre de la Santé,

Madame, Monsieur le Préfet, 

En notre qualité de Président Directeur Général et Directeur Général Délégué de la SA UDIFE, entreprise nationale de pompes funèbres (Enseignes Le Choix Funéraire, Eco plus funéraire, Tradition), habilitée sous le numéro 18221106, premier réseau national d’entreprises funéraires indépendantes, regroupant 400 magasins, 2 000 collaboratrices et collaborateurs, autant pour nous que pour les membres de notre profession, IL EST DE NOTRE DEVOIR DE VOUS ALERTER.

 En effet, si, comme le dit Monsieur le Président de la République, « nous sommes en guerre », alors il nous faut « des armes (EPI, housses hermétiques, désinfectants, etc.) pour nos soldats ! »

 Comment demander décemment à nos collaboratrices et à nos collaborateurs d'exercer notre métier d’enlèvement des corps, leurs transports, leurs préparations, sans équipement de protection individuelle, gel désinfectant, lunettes, blouses, et gants jetables, etc. ?

 Comment intervenir chez nos anciens (Epahd …), dans les hôpitaux, les cliniques, à domicile, sans la moindre protection, accompagner à tout moment les défunts et leurs familles

 Oui, nous avons une mission de service public à exercer. Oui, aujourd'hui, comme hier, et particulièrement lors du drame humain pendant la canicule de 2003, nous la réaliserons !

 Mais, Mesdames, Messieurs les représentants de la République, respectez-nous, respectez nos familles, évitez-nous en qualité d’employeurs, de donner à nos collaboratrices et collaborateurs, la possibilité de faire valoir, éventuellement, leur droit de retrait par manque de conditions sanitaires.

 Aussi, protégez nos équipes et leurs familles en nous inscrivant sur la liste prioritaire aux équipements, en qualité et quantité suffisante.

 Si nous sommes les artisans du passage au service de la République, alors à ce titre, Mesdames, Messieurs, légiférez en faveur de notre métier.

 Merci de votre compréhension.


Contacter la rédaction au téléphone 04 72 24 89 33 et par mail à info@pierreactual.com