Coronavirus : tout soin de conservation interdit !

Ces derniers jours, vous n’avez pu passer à côté des dernières informations sanitaires

données par notre Ministre ou encore le Professeur Jérôme Salomon directeur de la DGS.

Qu’en est-il pour les professionnels du funéraire ? Quelles sont nos protections face à cette

épidémie ? Doit-on vraiment s'inquiéter de ce Coronavirus ?

Il a noté que les décès enregistrés à ce jour liés au premier abord au Coronavirus

concernent des personnes qui souffraient d’autres pathologies ayant été aggravées par ce

virus. Les professionnels du funéraires sont en première ligne. Les précautions d’usages

habituelles offrent déjà une certaine protection. Un lavage de main systématique et correct,

suivi de l’utilisation de gel hydroalcoolique sont bien sûr essentiels. Le port de masque au

minimum de type FFP2 est vivement recommandé lors des interventions. Rappelons que ce

type de masque (en forme de bec de canard) est efficace 4 heures, au-delà il doit être

changé.

Pour les personnes décédées du Coronavirus, la mise en bière avec fermeture définitive en

cercueil simple est obligatoire, TOUT SOIN DE CONSERVATION EST INTERDIT. Lors du

transport en chambre mortuaire, la housse doit impérativement restée fermée et recouverte

d’un drap. Il ne doit y avoir aucun contact avec le corps du défunt.

Mais qu’en est-il d’une personne décédée à domicile ? Sera-t-elle testée pour le Coronavirus

? Le principe de précaution pour les agents funéraires en cette période est de mise en toute

situation. En cas de suspicion de Coronavirus, les corps sont envoyés en Institut

Médico-légal pour contrôle. Un suivi régulier permet donc d’éviter au maximum le contact

avec cet agent. Cependant, notons les appels au calme relayés par nombres de médecins.

Le Coronavirus chez une personne en bonne santé aura l’impact d’une grippe, certains

seraient même porteur-sain. Les informations relayées et les dispositifs de sécurité sanitaire

mise en place mettent certaines personnes dans un état de psychose, voyez les problèmes

de ravitaillement rencontrés en Australie. Il faut bien évidemment être vigilant surtout au

contact de personnes fragiles, les agents funéraires doivent veiller constamment à leur

sécurité et à celle de leur entourage mais nous sommes encore loins de la situation

rencontrée par nos collègues chinois particulièrement à Wuhan.


Contacter la rédaction au téléphone 04 72 24 89 33 et par mail à info@pierreactual.com