symposium de sculpture monumentale sur pierre à Saint-Michel-de-Chavaignes

A l’image de ce qui existe déjà ailleurs (Menet dans le Cantal, Oudon en Loire-Atlantique, Saint-Lo dans la Manche), le comité Mains d’art de Saint-Michel-de-Chavaignes (72), projette l’organisation d’un symposium de sculpture monumentale dans le village de Saint-Michel-de-Chavaignes du samedi 1er juillet au dimanche 16 juillet 2017. Au terme d’un appel à candidatures, quatre sculpteurs, deux femmes et deux hommes, ont été retenus au niveau international pour sculpter, devant le public, pendant quinze jours, un bloc de pierre de Tercé d’environ 2 m de hauteur sur un thème libre. Autour de cet évènement viendront s’ajouter de nombreuses animations (nocturne de sculpture, ateliers modelage et sculpture à destination des enfants et des adultes, démonstrations de métiers d’art, expositions, conférences, spectacles…). Les organisateurs reconduisent le Prix féminin Hélène Bertaux, incontournable et attendu par les artistes et le public, ainsi qu’un marché des métiers d’art. Ils articuleront également la programmation autour des associations du village notamment le Comité des fêtes, afin de créer une cohésion locale et d’amener un public large à la sculpture et aux métiers d’art. Ils impliqueront l’école primaire du village en organisant des séances de modelage et de sculpture (la première semaine du symposium correspond à la dernière semaine d’école). Ces stages seront également destinés aux jeunes des IME de Thorigné-sur-Dué (déjà impliqués en 2016 à travers le vote des écoles pour le Prix Hélène Bertaux), Bouloire et Le luart. Lors de la seconde semaine des stages de sculpture-modelage seront proposés à des adultes, dont certains en situation de handicap. Création d’une œuvre collective en pierre de Roussard : “Le Dragon” L’entreprise Cemex a proposé aux organisateurs, de la pierre de Roussard (pierre locale) et ces derniers ont décidé de réaliser une œuvre collective monumentale (quatre sculpteurs souhaitent participer à cette expérience) «Le Dragon» qui sera l’emblème du village puisque Saint-Michel est généralement représenté terrassant un dragon. Il caractérisera la première des œuvres monumentales qui mettront en lumière Saint-Michel. L’emplacement choisi se situe à l’entrée de la commune, car il sera vu par le plus grand nombre et constituera une «vitrine». Il devra reposer sur une dalle de béton de 3 m x 6 m. La sculpture mesurera 5 m de longueur x 2m de largeur et 4 m de hauteur. A travers ces projets d’envergure, le comité Mains d’art et son président André Chambrier, souhaitent être des acteurs majeurs du territoire et faire de Saint-Michel le village référence sarthois en matière de sculpture. L’association agit ainsi dans l’intérêt général en offrant une notoriété nouvelle et donc des retombées économiques et touristiques à sa commune.

infos : www.mains-d-art.fr https://www.facebook.com/mainsdartstmichel/